Donec arcu risus diam amet sit. Congue tortor cursus risus vestibulum commodo nisl, luctus augue amet quis aenean maecenas sit, donec velit iusto.

 

Mes albums

L’HISTORIQUE

Il y a longtemps..., historique


Le fondateur de BIMEHC, Papa Tumenta Mathias Wambo (1935-2009), a commencé en 1959 à prendre en charge ses patients  traditionnellement en utilisant des plantes médicinales. Des gens sont venus demander son aide pour leurs plaintes physiques et mentales. Papa Matthias s’est spécialisé dans le traitement des maladies mentales en se basant sur un patrimoine culturel plus que centenaire. Ses méthodes thérapeutiques étaient culturellement adaptées. En quelques années, des médecins de Yaoundé, Douala, Bamenda et d’autres villes du Cameroun ont commencé à lui référer des malades mentaux.


Dès les années 1970, le nombre de patients suivis en ambulatoire et hospitalisés a commencé augmenter. Certains d'entre eux devraient suivre un traitement au long cours  et ont préféré rester  sur place dans la concession familiale de Papa Tumenta. Il a emprunté les maisons des membres de sa famille pour accueillir ces patients, dont certaines étaient des huttes. Lorsque sa renommée et la réussite de ses thérapies ont été diffusées, les gens de différents endroits (nationaux et internationaux) sont venus pour solliciter son aide. Plus de refuges et de maisons ont été construites pour et par les patients. Les patients ont initié un groupe de prière. Les enfants du quartier et les patients recevaient des enseignements informels sous un arbre. Une chapelle a été construite à des fins multiples (chorale, messes, école, salle communautaire etc.) Chaque mois, un médecin  venait consulter les patients présentant des plaintes psychiques. Des sympathisants ont aidés à la construction d’une école en 1986 et la Mission catholique a fourni les enseignants.


En 1984, Papa Matthias a constaté que beaucoup de patients se présentaient avec des types différents de plaintes, alors qu'il pensait que l'origine de toutes ces plaintes provenait de la même maladie. Il a déclaré dans son cahier de notes que « quelque chose a mangé le corps de l'intérieur... et ça va affecter un grand nombre d'africains ». Il s'avère que ces patients étaient VIH positifs, mais cette maladie n'avait pas encore atteint la plupart des pays africains. Pa Matthias a   conclu que la santé mentale était affectée de manière directe et indirecte par se nouveau fléau. En 1989, Pa Matthias sera reconnu officiellement comme médecin traditionnel et est devenu membre de l'Union de médecins traditionnels Cameroun. Il a également été reconnu comme secouriste et accoucheur traditionnel. Par ailleurs, il transférait ses patients a ses propres frais, si cela était nécessaire  vers le dispensaire ou l'hôpital le plus proche, mais quand le prix du carburant a augmenté et le nombre de patients venant à sa clinique traditionnelle augmentait aussi, il a senti la nécessité d'étendre les soins de base. Beaucoup de patients n'avaient pas d'argent pour payer le traitement. Certains d'entre eux ont été abandonnés par leur famille et ont dû rester des années durant chez Pa Matthias pour suive leur traitement. Après stabilisation, ils ont appris un petit métier et ont été intégré dans la communauté locale.


Tweke John Tumenta, le fils de Pa Matthias après avoir terminer sa formation d’infirmier communautaire est retourné à Mbenjeh, le quartier ou est implanté la BIMEHC. La Fondation Santé et Charité (enregistrement №  LT/GP/30/01/3399) a pris la Maison Traditionnelle comme annexe pour mener les activités  de soins de santé primaires avec les médicaments essentiels, génériques et modernes.


En mai 2003, les premiers partenariats internationaux ont été établis et des volontaires ont commencé à partager leurs connaissances et expériences dans les domaines des soins, de la formation continue du personnel sur place.


La Maison Traditionnelle a été enregistrée comme un Groupe d'Initiative Commune (GIC) en mai 2004 avec l’enregistrement № NW 30/04/8492 portant le nom de Babungo Integrated Health Care (BIHC).


En 2004, la communauté locale a octroyé une parcelle de terre et la construction du nouveau centre a commencé. La nouvelle salle communautaire a été construite d'abord et fonctionnait comme une unité de soins de santé primaires temporaire.


En 2006, un logement approprié a été construit pour les malades mentaux  et les membres de leur famille. Chaque malade a droit à une chambre avec deux lits. Dans le nouveau site, un centre de santé intégré et des bâtiments pour les activités génératrices de revenus (porcherie, volaille, couture et l'agriculture) ont été construits. Et aussi l’accent sur l'éducation a été mené.


En 2008, certains visiteurs néerlandais ont été impressionnés par le développement du Centre et les conditions de vie de la population locale. Ils  ont donc décidé de créer la Fondation de Babungo (Stichting Babungo) dans le but de soutenir BIHC. Des programmes éducatifs pour les enfants défavorisés de Babungo et Yaoundé ont été lancés.


En 2009, une collaboration a été créée avec le Chef de Service de psychiatrie de l’hôpital Jamot de Yaoundé, le  Dr Jean-Pierre Olivier Kamga Olen. Ce dernier  a marqué un intérêt profond dans le centre et  a commencé volontairement la visite  mensuelle  jusqu'à  ce jour date. Il  consulte  des malades mentaux, réalise des psychothérapies et  renforce les capacités du personnel du centre.


En avril 2011 BIMEHC a été déclarée  association conformément à l'article 7 de la loi n° 90/053 du décembre 1990 portant le nom de Babungo Integrated Mental Health care (BIMEHC). En novembre 2012, la BIMEHC a obtenu son certificat de Constitution (Réf. №.RC.NDP2012.A.0012).




 

Bienvenue                           Historique             Santé mentale               Médicaments traditionnels                         Education                     Photos                    Blog

                                  

Qui sommes-nous               Vision                   Santé primaire               Activités génératrices de revenues            Ecotourisme                 Partenaires             Contact